Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Questionnaire simplifié pour l’évaluation des apports calciques à partir du questionnaire de Fardellone: étude du groupe de travail SOLIDOS


F. Levy-Weil 1, E. Lespessailles 2, C. Beauvais 3, D. Aubraye 1, F. Debiais 4, C. Sordet 5, C. Thevenot 6, D. Poivret 7, P. Fardellone 8, A.C. Rat 9
1 Service de Rhumatologie, CH Victor Dupouy, Argenteuil; 2 Service de Rhumatologie, CH la Source, Orléans; 3 Service de Rhumatologie, CHU Saint-Antoine, Paris; 4 Service de Rhumatologie, CHU la Milétrie, Poitiers; 5 Service de Rhumatologie, CHU Hautepierre, Strasbourg; 6 Médecine Interne et Spécialité, CH, Laon; 7 Service de Rhumatologie, CHR Metz- Thionville, Metz; 8 Service de Rhumatologie, CHU Amiens Nord, Amiens; 9 Service de Rhumatologie et Centre d’Epidémiologie Clinique Cic-Ec Inserm Cie6, CHU Nancy-Brabois, Vandoeuvre-Lès-Nancy.

 

Introduction Un apport adéquat en calcium et vitamine D est essentiel pour le maintien d’une bonne santé osseuse. L’évaluation de la teneur en calcium des aliments est habituellement imprécise ou délicate du fait de questionnaires trop complexes. L’objectif de notre étude a été de développer un questionnaire court et simplifié à partir de l’auto-questionnaire de Fardellone (QF) validé et classiquement utilisé en France.

Patients et Méthode Le QF a été conçu à partir de 20 types d’aliments différents riches en calcium et/ou fréquemment consommés en France (répertoriés sous forme d’items). La première étape de la simplification du questionnaire a consisté à l’actualiser afin qu’il soit le mieux adapté aux habitudes alimentaires actuelles (notamment pour l’apparition de certaines formes de laitage et de nouvelles eaux minérales). La deuxième étape a été progressive en procédant par étapes : simplification des modalités de réponse, élimination des aliments dont la consommation maximale de calcium apportait moins de 100 mg puis moins de 150 mg de calcium par jour, puis simplification des poids utilisés pour le calcul des scores. À chaque modification, un test d’équivalence a été effectué avec une limite d’équivalence de 100 mg.

Résultats 717 QF ont été remplis en 2012 par des sujets consultant à l’hôpital ou en ville. L’âge moyen était de 62 ans (±12) avec 90% de femmes. 34% avaient un diagnostic d’ostéoporose. Le QF actualisé et simplifié (sur les modalités de réponse et les poids utilisés pour le calcul des scores) pour lequel la consommation maximale quotidienne en calcium était inférieure à 150 mg (soit 13 items) avait un score moyen de 688 comparé à celui du QF actualisé où le score moyen était de 775,9. Tous les questionnaires avec des scores simplifiés étaient équivalents au QF actualisé excepté celui où seuls les laitages étaient pris en compte (tableau). Finalement, nous avons retenu le questionnaire comportant 13 items, du fait de sa facilité et rapidité pour le remplissage, tout en étant équivalent au QF validé. Dans ce questionnaire nous avons simplifié les modalités de réponses, le nombre d’items (en supprimant tous les aliments pour lesquels la consommation maximale quotidienne de calcium était inférieure à 150 mg) et nous avons simplifié la teneur en calcium des aliments utilisée pour calculer le score.

Conclusion Le nouvel auto- questionnaire comprenant 9 items est équivalent au QF, référence française. Il a l’avantage d’être simple d’utilisation et rapide à remplir. Il peut ainsi être accessible à une majorité de patients en pratique courante. Une évaluation par comparaison avec une mesure détaillée de la consommation réelle de calcium sera nécessaire pour valider ce questionnaire. Il permettra ainsi d’être largement utilisé et pourra être appliqué dans d’autres pays aux habitudes alimentaires similaires.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.