Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

03 Concordance des indices médecins et de la perception du niveau d'activité de la maladie

03 Concordance des indices médecins et de la perception du niveau d'activité de la maladie par le patient au cours de la polyarthrite rhumatoïde

S. CADART, L. KANAGARATNAM, J. CORLI, P. BELE-PHILIPPE, RM. FLIPO. (Lille)

 

Introduction

L'évaluation de l'activité de la polyarthrite rhumatoïde (PR) est indispensable, afin d'adapter les traitements. Mais, quel est l'avis du patient sur l'activité de sa maladie ?

Méthodes

L'étude, monocentrique, transversale a inclus des PR répondant aux critères ACR 1987 ou EULAR 2010. L'objectif principal était d'évaluer la concordance entre les indices médecins (DAS VS, DAS CRP, SDAI et CDAI) et la perception du niveau d'activité de la maladie par le patient. L'objectif secondaire était d'identifier les facteurs de discordance médecin/patient.

Résultats

Cette étude comportait 162 patients, âgés en moyenne de 56 ans (+/-13 ans), avec 78 % de femmes, suivis en hôpital de jour (48 %) ou en consultation (52 %) et avec une durée d'évolution de la maladie de 17 ans (+/- 11). Les moyennes des indices étaient : 3,06 (+/-1,37) pour le DAS VS ; 2,93 (+/-1,12) pour le DAS CRP ; 10,8 (+/-9,6) de CDAI et 17,6 (+/-15,4) de SDAI. Le niveau d'activité modérée comptait le plus grand nombre de patients (31 à 37 % selon l'indice). Les patients se percevaient en rémission (9 %), en faible activité (27 %), en activité modérée (51 %) et en activité élevée (13 %). La concordance a été évaluée par le kappa pondéré (k), avec une concordance médecin/patient médiocre avec le DAS CRP (k = 0,21), SDAI (k = 0,38), CDAI (k = 0,39) et même mauvaise avec le DAS VS (k = 0,18). On a relevé 64 % de discordances avec le DAS VS. En analyse univariée, l'EVA douleur, la VS étaient des facteurs de discordance significatifs, tout comme les traitements : abatacept et tocilizumab. Les douleurs des pieds/avant-pieds, la dépression sous-jacente et le HAQ n'étaient pas des facteurs de discordance significatifs (p>0,2). Les autres variables retenues pour les modèles d'analyse multivariée (0,05<p<0,2) étaient l'EVA activité, le nombre d'articulations douloureuses (NAD) et gonflées, la prise de corticothérapie, l'adalimumab et le rituximab. Les variables significatives en multivarié étaient : adalimumab, abatacept, tocilizumab, syndrome inflammatoire avec VS>20 mm et EVA douleur.

Conclusion

La concordance médecin/patient sur l'appréciation de l'activité de la maladie est mauvaise ou médiocre, avec 64 % de discordance. L'EVA douleur et la VS sont des facteurs significatifs de discordance.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.