Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

20 ETUDE CAS TEMOIN COMPARANT À MOYEN TERME PROTHESE TOTALE DU GENOU SUR ATHROSE FEMORO PATELLAIRE ISOLEE VERSUS PROTHESE TOTALE DU GENOU SUR ARTHROSE FEMORO TIBIALE MEDIALE.

20 ETUDE CAS TEMOIN COMPARANT À MOYEN TERME PROTHESE TOTALE DU GENOU SUR ATHROSE FEMORO PATELLAIRE ISOLEE VERSUS PROTHESE TOTALE DU GENOU SUR ARTHROSE FEMORO TIBIALE MEDIALE.

R. Mader*, D. Saragaglia*
*Clinique Universitaire de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie du Sport. CHU de Grenoble-Hôpital Sud.

 

INTRODUCTION

L’arthrose fémoro patellaire isolée est une forme rare de gonarthrose dont le traitement chirurgical est controversé. Nous avons pris le parti depuis de nombreuses années d’utiliser la prothèse tricompartimentale pour les arthroses avancées.

 

OBJECTIF

Le but de cette étude était de comparer les résultats des patients opérés d’une prothèse totale de genou (PTG) pour arthrose fémoro patellaire ou pour arthrose fémoro tibiale médiale. Notre hypothèse était que les résultats seraient identiques.

 

MATERIEL ET METHODES

Nous avons sélectionné les 33 patients (33 genoux) qui présentaient une arthrose fémoro patellaire isolée avec des genoux normaux axés (HKA : 180° +/- 3°) et opérés entre 2003 et 2009 d’une PTG (groupe I). Nous les avons appariés avec 33 patients (33 genoux) de la même série qui présentaient une arthrose fémoro tibiale médiale et un morphotype en varus (169°

 

Résultats

30 patients ont été revus au recul moyen de 64,37 +/- 22,9 mois pour le groupe 1 et 66,13+/-23,9 pour le groupe 2 (3 patients ont été perdus de vue dans chaque groupe). Au dernier recul, il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes pour le score IKS : 173,77 +/- 20,8 points pour le groupe 1, versus 170,13 +/- 24,14 pour le groupe 2 ; de même que pour Le score HSS patella : 89 +/- 9,95 pour le groupe 1 versus 89,17 +/- 11,45 pour le groupe 2. L’analyse radiologique était identique entre les deux groupes, aussi bien pour la translation que pour la bascule de la patella sur les vues axiales.

 

Conclusion

Les résultats des 2 groupes sont comparables. Aucune morbidité particulière n’a été être mise en évidence au niveau du compartiment fémoro patellaire dans le groupe des opérés pour arthrose fémoro patellaire isolée. Ces résultats nous confortent dans notre choix d’utiliser une PTG chez les patients souffrant d’arthrose fémoro patellaire isolée après 60 ans.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.