Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

19 Place de la rééducation dans la prise en charge des pathologies du cartilage

19 Place de la rééducation dans la prise en charge des pathologies du cartilage

A.GRIFFON, G. FICHEUX
CMPR La Châtaigneraie – BP 30 – 95180 Menucourt

 

Les recommandations, qu’elles soient nationales ou internationales, mettent en valeur la place des traitements non médicamenteux et non chirurgicaux dans la prise en charge des patients porteurs de pathologies arthrosiques.

 

C’est ainsi que sur les 25 recommandations de l’Osteoarthritis Research Society International (OARSI) sur la prise en charge de la gonarthrose et de la coxarthrose [1], 12 concernent ce type de traitement.

 

La rééducation, tant sur le plan thérapeutique qu’éducatif, doit naturellement y trouver sa place.

 

La déficience de trophicité du cartilage responsable d’une diminution de sa capacité de résistance peut être aggravée par l’hypoactivité ou au contraire l’hyperactivité, l’hyper-contrainte statique prolongée, la surcharge pondérale, des désaxations, un trouble de la congruence articulaire mais aussi par des raideurs ou à l’opposé des laxités non contrôlées musculairement, voire à des troubles de l’organisation posturale. Une partie de ces troubles peut être améliorée par la rééducation. Celle-ci n’a pas qu’une fonction antalgique mais peut améliorer les troubles articulaires, les déséquilibres musculaires et une mauvaise proprioception. S’y associent un travail fonctionnel et des conseils d’hygiène de vie rentrant dans le champ de l’éducation du patient.

 

[1] Zhang W,Moskowitz RW, Nuki G et al. OARSI recommendations for the management of hip and knee osteoarthritis, Part II : OARSI evidence based, expert consensus guidelines. Osteoarthritis Cartilage 2008 ; 16 : 137-62

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.