Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Pham aix 2013 Facteurs pronostiques des spondyloarthrites

Pham aix 2013 Facteurs pronostiques des spondyloarthrites

Pr Thao PHAM, Marseille

Introduction

Données épidémiologiques : Limites

Critères de classification des SpA ont changé

Taille des échantillons souvent petits

Population hétérogène

Durée variable du suivi (jusqu’à ≥10 ans)

Introduction

Données épidémiologiques : Limites

Critères de classification des SpA ont changé

Taille des échantillons souvent petits

Population hétérogène

Durée variable du suivi (jusqu’à ≥10 ans)

Facteurs pronostiques de sévérité 
des spondyloarthrites

Cohorte prospective de 147 canadiens vétérans de la 2nde guerre mondiale avecSpA axiale radiographiques

Critères de New York modifiés

HLA-B27+ : 89%

Durée moyenne d’évolution : 38 ans

Facteurs associés à un état significatif d’invalidité (<20% des patients)

Atteinte articulaire périphérique, dont coxite

Survenue d’une uvéite

Dans 75% des cas, le statut de la maladie est fixé au cours des dix premières années

Facteurs pronostiques de sévérité des spondyloarthrites

Étude rétrospective de 182 patients SA

Critères de New York modifiés

HLA-B27+ : 91%

Durée moyenne d’évolution : 28 ans

Définition de la sévérité de la maladie

HAQ > 0.5

Arrêts travail > 4 semaines

IPP > 30%

Facteurs associés à la sévérité

Sexe masculin (HAQ)

Âge de début avant 26 ans (HAQ)

Atteinte articulaire périphérique (arrêts travail > 4 sem)

Type d’emploi (station debout prolongée) (IPP > 30%)

Facteurs pronostiques de sévérité des spondyloarthrites

Étude rétrospective de 151 patients atteints de SpA

Critères Amor ou ESSG

Durée moyenne d’évolution >10 ans

Facteurs associés à la sévérité de la maladie

Début <16 ans

Limitation du rachis lombaire

Coxite

Oligo-arthrite

Doigt ou orteil en saucisse

VS >30 mm

Faible efficacité initiale des AINS

Principaux facteurs péjoratifs de sévérité à long terme de la Spondylarthrite Synthèse HAS 2008

Le pronostic d’une spondylarthrite est bon dans plus de 80 % des cas

Les principaux facteurs influençant de façon péjorative la sévérité à long terme semblent être :

 Atteinte coxo-fémorale

 Atteinte périphérique

 Age de début précoce de la maladie (<16 ans)

 Sexe masculin

 Faible efficacité des AINS

 VS supérieure à 30 mm à la première heure

Facteurs pronostiques de progression structurale

Progression structurale évaluée avec le score mSASSS

Progression structurale = ankylose rachidienne cervicale et lombaire

Facteurs pronostiques de progression structurale

Clinique

Durée de la maladie

Atteinte des hanches

Marqueurs biologiques

Absence de caractère prédictif de la CRP et de la VS

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Facteurs pronostiques de progression structurale

Principal facteur prédictif de progression : présence de syndesmophytes

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Tabac

Facteurs pronostiques de progression structurale

398 SA – Evolution > 20 ans

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs pronostiques de progression structurale

Étude de l’effet potentiel de la consommation de tabac pour des SpA de la cohorte DESIR (n = 664)

37 % des patients étaient fumeurs

Analyse multivariée incluant les paramètres significatifs dans l’analyse univariée

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Tabac

Œdème osseux en IRM

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Tabac

Œdème osseux en IRM / lésions graisseuses

Facteurs « prometteurs »

DKK1/SOST

Facteurs pronostiques de progression structurale

65 patients SA de la cohorte GESPIC, non traités par anti-TNF

Suivi radiographique annuel / 2 ans

31 patients sans syndesmophyte à J0

23 avec syndesmophytes à J0

Etude corrélation entre taux DKK, sclérostine, CRP et progression structurale

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Tabac

Œdème osseux en IRM / lésions graisseuses

Facteurs « prometteurs »

DKK1/SOST

Prise « continue » d’AINS

Facteurs pronostiques de progression structurale

164 SpA (GESPIC) avec radiographies à J0 et à M24

88 SA (critères de New York modifiés), évoluant depuis moins de 10 ans

76 SpA sans sacro-iliite radiographique (SpA non-Rx) axiale (critères ESSG), évoluant depuis moins de 5 ans

   

Étude de la corrélation entre l’atteinte structurale évaluée par score mSASSS (0-72) et la consommation quotidienne d’AINS évaluée par l’indice de l’ASAS (0-100)

Facteurs pronostiques de devenir une SpA radiographique pour une SpA non radiographique

Sacroiliite radiographique de bas grade à l’inclusion1,5

Inflammation en IRM à l’inclusion 2,3

CRP augmentée4,5

Fessalgie6

HLA-B27 positif3,5

-Différencesselon les études

Sexemasculin4,5

-Différencesselon les études

Facteurs pronostiques de réponse aux anti-TNF

Facteurs pronostiques de réponse aux anti-TNF

§Clinique

Homme, jeune

SA récente

BASDAI élevé, BASFI bas

§Biologique

CRP élevée

§Génétique

HLA-B27+

§IRM

Inflammation présente

§Thérapeutique

Naïveté aux anti-TNF

Facteurs pronostiques de réponse aux anti-TNF

Analyse post hoc des données des études ASSERT et GO-RAISE

Résultats

Facteurs prédictifs d’une réponse ASDAS majeure et d’une réponse BASDAI 50 à 3 mois (Odds Ratio)

Résultats

Matrice présentant les taux de réponse des différentes sous-populations de patients (%) définie par la réponse ASDAS majeure (amélioration d’au moins 2 points)

Conclusion

Importance des définitions, classifications et terminologie

Facteurs pronostiques de progression structurale

Facteurs « consensuels »

Sexe masculin

HLA B27

Syndesmophytes

Tabac

Œdème osseux en IRM / lésions graisseuses

Facteurs « prometteurs »

DKK1

Prise « continue » d’AINS

Sacroiliite radiographique de bas grade à l’inclusion

Inflammation en IRM à l’inclusion

CRP augmentée

Fessalgie

Facteurs pronostiques de réponse aux anti-TNF

§Durée de la maladie

§Inflammation (clinique, biologique, IRM)

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.