Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Diagnostic moléculaire des métastases osseuses du cancer du poumon : faisabilité et résultats prospectifs

C.B. Confavreux 1,2, N. Girard 3, J.-B. Pialat4, M. Devouassoux-Shisheboran5, J.-C. Rousseau 1 , S. Isaac6, P.-P. Bringuier7, F. Thivolet-Bejui 8, P. Clezardin 1, M. Brevet 1,9

1 INSERM UMR1033 - Université de Lyon, 2 Service de Rhumatologie, Hôpital Edouard Herriot, HCL Lyon, 3 Service de Pneumologie, Hôpital Louis Pradel, HCL Lyon, 4 Service de Radiologie, Hôpital Edouard Herriot, HCL Lyon, 5 Service d’Anatomie Pathologique, Hôpital de la Croix Rousse, HCL Lyon, 6 Service d’Anatomie Pathologique, Hôpital Lyon Sud, HCL Lyon, 7 Plateforme hospitalière de génétique moléculaire, Hôpital Edouard Herriot, HCL Lyon, 8 Centre de Pathologie-Est, HCL Lyon, 9 Service d’Anatomie Pathologique, Hôpital Edouard Herriot, HCL Lyon


Rationnel  Chez les patients stade IV d’emblée métastatique, le diagnostic est souvent porté sur la biopsie de la métastase osseuse. Jusqu’à présent, les techniques histologiques de routine utilisent des agents acides qui dégradent l’ADN et empêchent tout diagnostic moléculaire. Nous avons mis au point une technique de décalcification à l’EDTA des prélèvements osseux, utilisable en routine, qui permet de réaliser les analyses génétiques et nous décrivons le profil mutationnel observé dans notre cohorte de patients.


Matériels et Méthode POUMOS-TEC est une étude prospective, réalisée chez des patients présentant un adénocarcinome pulmonaire métastatique osseux d’emblée. Les prélèvements de métastases osseuses proviennent, soit de chirurgie, soit de biopsies guidées sous scanner. Ils étaient envoyés en anatomopathologie à l’état frais pour fixation au formol. Nous avons utilisé la technique de décalcification acide chez 4 contrôles et les autres ont été décalcifiés à l’EDTA quand cela était nécessaire. L’extraction de l’ADN était réalisée après micro-dissection au laser. L’analyse du profil mutationnel était réalisée selon les recommandations françaises de l’INCa. En complément nous avons évalué le rendement de la biopsie guidée sous scanner.


Résultats Parmi les 177 métastases osseuses recueillies depuis mai 2011, 49 correspondaient à des adénocarcinomes pulmonaires. Les échantillons non décalcifiés ou décalcifiés à l’EDTA (n=45) ont fourni un ADN de haute qualité. Le profil moléculaire a pu être réalisé dans 98% des cas (44/45). Nous avons observé une mutation dans 50% des cas dont 32% de KRAS et 14%
d’EGFR. Le taux d’efficacité des biopsies sous scanner était de 96%.


Conclusion Notre étude démontre la faisabilité en routine du diagnostic moléculaire sur les biopsies de métastases osseuses. POUMOS-TEC est la première étude à décrire le profil mutationnel des métastases osseuses synchrones des adénocarcinomes pulmonaires. En comparaison avec les taux rapportés par l’observatoire français des adénocarcinomes pulmonaires stade IV, tout type de métastases confondu, nous avons observé un taux plus élevé de mutations EGFR (+42%). L’utilisation de l’EDTA pour décalcifier les prélèvements de métastases osseuses représente une nouvelle étape importante dans la prise en charge des cancers du poumon et la médecine personnalisée. La biopsie sous scanner des métastases osseuses est apparue comme une technique fiable et sûre pour obtenir un diagnostic complet, surtout chez les patients fragiles emphysémateux ou insuffisants respiratoires pour qui une ponction transpariétale est à haut risque. De plus, lorsque un traitement local à visée antalgique est prévu (cimentoplastie), la biopsie diagnostique fait partie intégrante du geste et évite la réalisation d’autre geste invasif.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.