Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Corrélation entre microarchitecture osseuse de l’os trabéculaire vertébral et propriété mécanique

Corrélation entre microarchitecture osseuse de l’os trabéculaire vertébral et propriété mécanique :

étude combinée IRM ultra haut champ et biomécanique.

 D. Bendahan 2, S. Guis 1,2, D. Guenoun 3, A. Foure 2, M. Pithioux4, J-P. Mattei 1,2, T. Le Corroller 2, P. Chabrand 4 , M. Bernard2 , P. Champsaur 4

  1. APHM, Hôpital Sainte Marguerite, Service de Rhumatologie1, 13009, Marseille  /  2. Aix-Marseille Université, CNRS, CRNBM, UMR 7339,13385 Marseille  /  3. APHM, Hôpital Sainte Marguerite, Service de Radiologie, 13009 Marseille  /  4. Aix-Marseille Université, CNRS, ISM UMR 7287, 13009 Marseille

Dans cette étude comparative, nous rapportons les résultats relatifs à l’exploration combinée de la microarchitecture osseuse par IRM ultra haut-champ (7 Tesla) et des propriétés mécaniques de vertèbres. Vingt-quatre échantillons (L2, L3, L4) provenant de huit cadavres ont été explorés. La densité minérale osseuse (DMO) a été mesurée par tomodensitométrie et les images IRM obtenues à 7T ont permis de calculer la fraction volumique osseuse (BV/TV), l’épaisseur (Tb.Th) et les espaces trabéculaires (Tb.Sp). Tous les échantillons ont alors subi un test de compression permettant de calculer la charge de contrainte (Newton) et la contrainte (Mpa). Les analyses IRM ont été réalisées à deux reprises par deux opérateurs afin de définir la variabilité inter-opérateur de la mesure. Les analyses statistiques ont été réalisées à l’aide du logiciel SPSS.

Les corrélations entre les variables ont été analysées grâce au test de Spearman et en utilisant un modèle de régression pas à pas. Le seuil de significativité a été fixé à 0.05. La variabilité inter-opérateur des mesures micro-architecturales était faible avec des coefficients intra-classe supérieurs à 0.85. Les valeurs des paramètres correspondants étaient Tb.Th = 0.52±0.18, Tb.Sp = 0.48 ± 0.10 et BV/TV = 0.52 ± 0.13. La DMO moyenne était de
0.86 ± 0.20 g/cm2. La charge de contrainte était de 2600 ± 1267N et la contrainte correspondante était de 1.57 ± 0.81 Mpa. Les variables mécaniques étaient linéairement corrélées à la DMO. Pour ce qui est des mesures IRM, Seul Tb.Sp était corrélée à la DMO (R2 = 0.23, p = 0.01) et à la contrainte de charge (R2 = 0.18, p = 0.04). Une régression pas à pas démontrait que la combinaison des paramètres BV/TV et DMO permettait d’augmenter la puissance de la relation avec la contrainte de charge. Le coefficient de corrélation augmentait de R² =0.38 à R²=0.41. Dans cette étude, nous avons démontré l’existence d’une relation entre les paramètres architecturaux mesurés par IRM ultra-haut champ et les paramètres biomécaniques sur des échantillons de vertèbres. Ce type de relation pourrait ouvrir de nouvelles perspectives dans le domaine de la prise en charge de l’ostéoporose

 

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.