Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Arthrites septiques et endocardites

Arthrites septiques et endocardites : analyse d’une série de 193 observations

R. Leroy 1, N. Segaud 1, C. Eloy 1, H. Migaud 2, E. Senneville 3, B. Cortet 1, R.M. Flipo 1

1. Service de Rhumatologie, 2. Clinique d’Orthopédie-Traumatologie- Hôpital Roger Salengro, CHRU Lille, 3. Clinique des Maladies Infectieuses, Hôpital G. Dron, Tourcoing

 

Introduction

Les arthrites septiques (AS) à pyogènes sont volontiers associées aux endocardites, sans que l’on en connaisse la fréquence exacte, du fait du manque d’études sur le sujet. Nous savons, en revanche, que 5 à 10% des endocardites se compliquent d’arthrites septiques. L’objectif était d’analyser une série rhumatologique d’arthrites septiques et d’évaluer la fréquence, les méthodes d’exploration et les conséquences éventuelles de l’endocardite en termes de morbidité articulaire ou de mortalité.

Matériel et Méthode

Etude épidémiologique, rétrospective, monocentrique, sur les patients hospitalisés en rhumatologie pour arthrite septique périphérique à pyogène entre 1997 et 2014. Le diagnostic d’AS était retenu selon les critères de Newman et le diagnostic d’endocardite selon les critères de Dukes. La première partie de l’analyse est descriptive et la seconde partie analytique concerne la survenue d’un décès ou d’une morbidité articulaire (chirurgie non conservatrice ou séquelles fonctionnelles) au terme d’un suivi de 6 mois à 1 an.

Résultats

Sur les 193 patients inclus, il y eu 11 endocardites diagnostiquées (5.7%). Entre 1997 et 2005, 36.7% des patients ont eu une ETT et/ou une ETO, contre 72.9% entre 2006 et 2014 (p<0,001). Une seule endocardite était retrouvée entre 1997 et 2005 contre 10 entre 2006- et 2014 (p<0,001). Les hémocultures étaient positives pour 53 patients (27.5%), dont 10 sur les 11 avec endocardite (90.1%). Parmi les endocardites, il y avait 7 infections à SAMS, 3 à streptocoques, 1 à haemophilus. On notait 3 décès chez ces 11 patients (27.2%). Après analyse multivariée, l’endocardite était retrouvée en tant que facteur de surmortalité (OR=12.6[2.0-81.4], p=0.008), mais pas en terme de morbidité articulaire.

Conclusion

La fréquence et la surmortalité de l’endocardite chez les patients présentant une arthrite septique en font un enjeu majeur de la prise en charge. Sa recherche doit être systématique.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.