Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

Evaluation de la qualité osseuse par le Trabecular Bone score dans la spondyloarthrite

Evaluation de la qualité osseuse par le Trabecular Bone score dans la spondyloarthrite

K. Boussoualim, H. Marotte, T. Thomas

Service de Rhumatologie, CHU de Saint-Etienne

 

Introduction

De nombreux patients atteints de spondyloarthrite sont à risque de fracture par fragilité osseuse alors que leur densité minérale osseuse (DMO) n’est pas significativement diminuée. D’autres outils sont donc nécessaires pour évaluer les altérations osseuses de ces patients. Le Trabecular Bone score (TBS) est un outil d’évaluation de la qualité osseuse qui analyse les variations de gris d’une image densitométrique.

Objectif

Evaluer le TBS dans une cohorte de spondyloarthrite comme marqueur de qualité osseuse et rechercher les facteurs cliniques et biologiques corrélés avec les valeurs de TBS.

Méthode

Des patients répondant aux critères de diagnostic de spondyloarthrite et ayant eu une mesure de DMO ont étés sélectionnés. Tous ces patients venaient pour la mise en place ou le changement d’une biothérapie. Les données cliniques et biologiques ont étés collectées au moment de la mesure de la DMO.

Résultats

Quatre-vingt-dix-huit patients ont participé à l’étude. La moyenne d’âge était de 40.2 ans et la durée moyenne d’évolution de la maladie de 8.2 ans. Une DMO lombaire inférieure à -1 et -2.5 T-score était observée respectivement chez 17% et 3% des patients. Le TBS était considéré comme abaissé en dessous du seuil de 1.35 et très abaissé en dessous de 1.20. Le TBS moyen était abaissé à 1.34. Plus de la moitié des patients avec une DMO au-dessus du seuil de -2.5 T-score avaient un TBS altéré. La DMO lombaire était corrélée positivement avec les valeurs de TBS (r=0.61), alors que la durée d’évolution de la maladie (r=-0.24), son niveau d’activité (r=-0.33) et les taux sériques de parathormone (PTH) (r=-0.27) étaient négativement corrélés avec le TBS. Cette association persistait en analyse multivariée et nous laisse penser qu’une partie des altérations osseuses pourrait être sous la dépendance de la PTH et retentirait alors sur les valeurs de TBS.

Conclusion

Cette étude montre que le TBS apporte des informations complémentaires et indépendantes de la simple mesure de DMO sur le statut osseux des patients avec un rhumatisme inflammatoire. Il apparait nécessaire de réaliser des études sur de plus larges population pour mieux analyser le pouvoir discriminant du TBS dans la prédiction des fractures par fragilité osseuse.

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.