Semaine de Rhumatologie Aix Les Bains

Congrès national de rhumatologie

10 - Reprise du sport après ostéotomies de valgisation

Reprise du sport après ostéotomies de valgisation dans la gonarthrose médiale sur genu varum : à propos d’une série de 83 patients.

R.C. Rouchy, D. Saragaglia

Clinique Universitaire de Chirurgie Orthopédique et de Traumatologie du Sport, CHU de Grenoble, Hôpital Sud, Échirolles

L’objectif de cette étude était d’évaluer la reprise des activités physiques et sportives après ostéotomie de valgisation pour arthrose fémoro tibiale médiale sur genu varum
 

Matériel et Méthode La série initiale était composée de 95 patients (97 genoux), opérés entre janvier 2005 et décembre 2008. 14 ont été exclus (2 décès et 12 perdus de vue) si bien que notre série comporte en fait 83 patients (83 genoux), 27 femmes et 56 hommes âgés en moyenne de 50,4 +/- 9,53 ans (21-67 ans) au moment de l’intervention.
Nous avons retrouvé, avant qu’ils commencent à souffrir de leur genou, 4 sportifs de compétition (4,8 %), 44 sportifs réguliers(53 %), 17 sportifs occasionnels (20 %) et 18 patients non sportifs mais actifs (21,6 %). 41 patients (49,4%) pratiquaient des sports de marche, 31 (37,3%) des sports de glisse (ski de piste et de fond), 43 (51,8%) des sports en apesanteur (natation, vélo), 20 (24,1%) la course à pied et 14 (16,8%) pratiquaient des sports à base de course et de sauts (basket, football, tennis, etc.). Nous avons réalisé 62 ostéotomies tibiales d’ouverture médiale et 21 doubles ostéotomies associant une fermeture fémorale latérale et une ouverture tibiale médiale. Les ostéotomies d’ouverture ont été fixées par une cale de Biosorb® (société SBM, Lourdes) et une plaque vissée à têtes de vis verrouillées, et les ostéotomies de fermeture fémorale par une plaque vissée en T de l’AO. Toutes les interventions ont été réalisées avec assistance par ordinateur (Orthopilot®, B-Braun-Aesculap, Tuttlingen, Allemagne).

Résultats Au recul moyen de 5,75 +/- 1,3 ans (5-9 ans),71 patients (85,5%) avaient pu reprendre une activité physique et 66 (79,5%) estimaient avoir retrouvé un niveau sportif égal à leur niveau antérieur à la chirurgie. Le score de Lysholm moyen était passé de 62,51+/-15,53 points (30-100) en préopératoire à 90,49 +/- 8,62 points (55-100) (p<0,001). Les scores préopératoires de Tegner et de l’UCLA n’ont pas diminué significativement après chirurgie (4,53 et 7,14 en préopératoire versus 4,1 et 6,55 en postopératoire, p= 0,07 et 0,09). Le score KOOS moyen post opératoire était de 73,52 +/- 17,20. La fréquence des séances sportives par semaine (2,36 +/-1,6) n’a pas diminué significativement après chirurgie (2,13 séances : p= 0,34). En revanche, la durée des activités a diminué significativement passant de4,68h/semaine +/- 4,25 à 3,48h/semaine (p= 0,04). 85 % des patients qui pratiquaient la course à pied avant l’intervention ont pu reprendre cette activité (17 sur 20). 

Conclusion Cette étude démontre que les ostéotomies du genou autorisent la reprise d’activités physiques soutenues telles que le jogging ou le ski de descente chez une majorité de patients.

Retour menu | retour 01/04/2015 partie 2

Copyright net-partenaires® © 2005. Tous droits réservés.